P1000433

 

Le casque « Stahlhelm » allemand.

 En 1935 l’armée allemande est équipée d’un tout nouveau casque moderne, inspiré du modèle 1916.

Le modèle 1935 fut simplifié légèrement en 1940.

L’impact de la guerre se ressent avec le casque modèle 1942 (voir exemplaire) car les bords ne sont plus repliés comme avant, ce qui donne une forme évasée au casque m42.

La finition est inférieure.

Un casque allemand est constitué d’une coque, d’un cerclage et d’une coiffe. Le cerclage permet à la coiffe en cuir de se maintenir dans la coque à l’aide de deux rivets frontaux.

Le casque m35 est pourvu à sa sortie d’usine d’un insigne et l’aigle national.

L’insigne national (rouge blanc noir) est supprimé avec le m40 pour des raisons de camouflage.

En 1943 l’aigle est officiellement supprimé. Beaucoup de casques (m35 40 et 42) sont repeints pour répondre à cette exigence mais ceci est loin d’être une obligation.

La peinture d’origine est grise puis verdâtre mais beaucoup de casque ont été camouflé à la main par leur porteur, ce qui donne parfois de véritable œuvre d’art, toutes uniques.

L’exemplaire est une coque m42 dépourvue de cerclage et de coiffe. Elle est donc appelée uniquement « coque ».

Le camouflage est dit « bétonné », très utilisé sur le pourtour méditerranéen.

Cette coque n’est pas camouflée d’époque mais il a été fait en respectant la technique d’époque : peinture sable allemande mélangée à de la terre et du sable.

Le cerclage extérieur est d’époque, il permet de camoufler le casque avec des branches.

P1000437